Vélo by Léo — Lionel Solheid

Tadej Pogacar assomme les Strade Bianche

En fonction de son début de saison, il était clairement identifié comme le favori N°1 de cette épreuve des pistes blanches de Toscane. Déjà vainqueur cette année du Tour des Emirats, le Slovène Tadej Pogacar (UAE) a réalisé un superbe numéro offensif sur ce que l’on considère comme le « 6e Monument » du sport cycliste, et dans une des épreuves les plus éreintantes du calendrier. Et ce, malgré une chute (photos copyright Luca Bettini).

C’est dans le fameux secteur de Monte Sante Marie, à un peu plus de 50 kilomètres de l’arrivée, que Pogacar a placé son accélération ravageuse et définitive. Seul le jeune espagnol Carlos Rodriguez (Ineos) ayant fait illusion dans les premiers kilomètres qui ont suivi l’attaque (il finira à la 20e place), mais surtout, dans le final, le tandem composé du Danois Kasper Asgreen (Quickstep) et du vétéran espagnol Alejandro Valverde (Movistar), qui a fait douté jusqu’au bout un « Pogi » quelque peu émoussé par son incroyable solo. Asgreen ayant initié le contre avec le Murcian après une offensive de Wellens.

Une course d’abord influencée par une chute spectaculaire, dans un des secteurs « blancs », notamment du champion du monde Julian Alaphilippe qui a effectué un véritable soleil, percutant un coureur d’Alpecin-Fenix. Cette chute générale a coûté l’abandon de plusieurs coureurs en vue, dont les Belges Tiesj Benoot (Jumbo) et Victor Campenaerts (Lotto-Soudal), ou encore le Slovène Matej Mohoric (Bahrain Victorious).

Derrière l’attaque de Pogacar, à laquelle n’a pas pu répondre en fin de compte le courageux Julian Alaphilippe, et la tentative de contre-attaque de Rodriguez, un groupe de résistance va se former, avec Alaphilippe, qui va énormément rouler pour Asgreen, avant de devoir lâcher prise, mais aussi notre compatriote Tim Wellens (Lotto-Soudal), l’Equatorien Jhonatan Narvaez (Ineos), l’Américain Quinn Simmons (Trek), ou encore Asgreen et Valverde…

Tadej Pogacar s’impose devant un énorme Alejandro Valverde, 41 ans, qui a réussi à lâcher Asgreen dans la montée finale, dans Sienne. Le Danois est 3e. La jeune hongrois Attila Valter (Groupama FDJ) fait un excellent 4e, devant le Basque Pello Bilbao (Bahrain Victorious), l’Equatorien Narvaez et l’Américain Simmons. Notre compatriote Tim Wellens termine à la 8e place. Floris De Tier (Alpecin-Fenix) est classé 12e. Son équipier Xandro Meurisse, 22e.

Double vainqueur du Tour de France, Pogacar s’offre un 3e monument du cyclisme, après Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie, prouvant qu’il est bien plus qu’un coureur de Tour. Et l’on sait qu’il prendra part dans les jours à venir à son premier Tour des Flandres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.