Vélo by Léo — Lionel Solheid

Atle Kvalsvoll, le « Z » norvégien a 60 ans !

Dans l’histoire cycliste norvégienne, certes il arrive après Dag-Otto Lauritzen, et pourtant Atle Kvalsvoll fait figure de pionnier. Sept saisons professionnelles, dont cinq passées au sein de l’équipe française « Z », marque pour vêtements d’enfants… Et donc la participation très active au sacre de Greg LeMond, sur les routes du Tour de France, en 1990. Mais Kvalsvoll, c’est bien plus que cela… Le Scandinave a remporté le Trophée des Grimpeurs en 1991, devant Richard Virenque et Marc Madiot. Après s’être imposé au Tour de Suède et au Tour du Vaucluse, où il battait Thierry Bourguignon et Luc Leblanc. Atle a aussi fini 6e du Tour de Suisse et de la Flèche Wallonne, l’année des victoires respectives de Sean Kelly et de Giorgio Furlan.

Lors de la grande aventure « Z », entre 1988 et 1992, il côtoie forcément de nombreux coureurs français comme Gilbert Duclos-Lasalle, Laurent Madouas, Ronan Pensec, Jérôme Simon, Eric Boyer, Thierry Gouvenou et Thierry Claveyrolat, mais aussi l’Ecossais Robert Millar et bien entendu Greg LeMond. En 1993, il roule pour le compte de l’équipe américaine Subaru, notamment avec les frères Madiot, qui terminaient alors leur carrière, avant de terminer la sienne dans la formation néerlandaise Wordperfect (qui deviendra Rabobank), avec une kyrielle de bataves, comme Michael Boogerd, Erik Dekker, Maarten Den Bakker, Leon Van Bon et le vieillissant Jelle Nijdam, mais aussi avec le sprinter français Frédéric Moncassin, le Russe Vjatchelslaw Ekimov, et plusieurs belges, Edwig Van Hooydonck, Eric Van Lancker et Marc Wauters.

Après sa carrière, il fut directeur sportif de l’équipe Sparebanken Sor, créée par son compatriote Thor Hushovd, dont il fut le coach. Il travaille pour l’organisation norvégienne de sports Olympiatoppen.

(photos Atle Kvalsvoll)

2 Commentaires

  • Les pionniers du cyclisme norvégien se nomment Knut Knudsen et Jostein Willmann. Knudsen, énorme rouleur, champion olympique de poursuite, a gagné Tirreno-Adriatico et était en passe de triompher au Giro 1979 quand il fut éliminé sur chute à la veille du contre la montre final décisif. Willmann, coureur polyvalent passé pro sur le tard a terminé 14e du Tour de France 1981 en tant qu'équipier, après avoir passé 3 semaines à apporter des bidons à son leader Agostinho. Il a également remporté le Tour de Romandie 1982. Refusant le dopage, il a très vite regagné son pays natal. On pourrait aussi citer Dag Erik Pedersen, équipier modèle chevronné qui a passé les années 80 au service d'équipes italiennes. Kvalsoll serait sans doute le premier à reconnaître que sa stature dans le peloton n'a jamais atteint celle de ces 3 coureurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.