Vélo by Léo — Lionel Solheid

Evenepoel-Wellens: le beau samedi « Noir-Jaune-Rouge »

Tous les fanatiques belges de cyclisme ont cette chance de pouvoir faire partie d’un pays dont les coureurs valent de nombreux moments d’émotion dans l’histoire de ce sport. Et régulièrement de très jolies performances. C’est ce qui est encore arrivé hier, grâce aux victoires de Remco Evenepoel (Quickstep) sur le Tour d’Algarve, et de Tim Wellens (Lotto-Soudal), sur le Tour des Alpes Maritimes et du Var.

Au Portugal, comme il le fit au Tour de Valence, Remco a fait toute la démonstration de son immense talent. Dans le contre-la-montre de l’épreuve algarvien, le coureur brabançon a littéralement écrasé la concurrence, alors qu’il y a avait de sacrés spécialistes au départ: il repousse le champion d’Europe de la discipline, le Suisse Stefan Küng (Groupama FDJ) à près d’une minute, et champion d’Angleterre Ethan Hayter (Ineos), à 1’06 ». Le champion de Norvège Tobias Foss (Jumbo) prend la 4e place, à 1’11 », et l’Américain Brandon McNulty (UAE Emirates) à 1’25 ». Le maillot jaune David Gaudu a terminé 9e, à 2’09 ». Et on épinglera la 18e place de Xandro Meurisse (Alpecin-Fenix).

Remco Evenepoel fait forcément coup double avec de tels écarts et s’empare du maillot de leader. Hayter est à 1’06 »; McNulty à 1’25 ». Le Colombien Daniel Felipe Martinez (Ineos) s’installe à la 4e place, juste devant Küng. David Gaudu est désormais 8e, derrière Tobias Foss. Le jeune spécialiste français du chrono, Thibault Guernalec (Arkea) s’empare de la 8e place. Xandro Meurisse est 20e.

Remco est désormais en position idéale pour s’imposer comme il y a deux ans, juste avant l’étape accidentée de ce dimanche.

Dans le Var, comme Remco, Tim Wellens a remporté sa 2e victoire de la saison. Après Majorque, il a fait étalage de son talent dans une étape accidentée, de moyenne montagne, avec une arrivée à la Turbie, dans la foulée du célèbre Col d’Eze. C’est dans cette difficulté bien connue des connaisseurs du vélo, que le grimpeur colombien Nairo Quintana (Arkea), a remis ça, après sa démonstration dans la Montagne de Lure, mais cette fois, il a trouvé son maître… Dans la foulée de l’attaque colombienne, Tim Wellens suivait le mouvement, notamment dans le sillage de Guillaume Martin (Cofidis) avec Valentin Madouas (Groupama FDJ) et les Trek Bauke Mollema et Amanuel Ghebreigzabhier. Tim reviendra sur Quintana à trois kilomètres du terme, avant de se montrer plus fort dans le sprint en côte. Valentin Madouas finit seul 3e, Mollema et Martin dans la foulée, et l’Eythréen Ghebreigzabhier. Le Danois Andreas Kron (Lotto-Soudal), était le 1e des « battus », devant le Français Alexis Vuillermoz (AG2R). Notre compatriote Kenny Molly (Bingoal Sauces Pauwels WB) terminait 17e.

Coup double pour Tim Wellens qui, comme Remco, s’emparait de la tunique de leader, à un jour de la fin de l’épreuve. Une épreuve qu’il n’a jamais remportée dans sa carrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.