Vélo by Léo — Lionel Solheid

Jason Kenny tire sa révérence

Il est, avec Bradley Wiggins, l’athlète olympique le plus titré de Grande-Bretagne. Sept titres olympiques au compteur. Le pistard « mancunien » a décidé d’arrêter sa carrière, à l’âge de 33 ans. Il espérait pouvoir la prolonger jusqu’aux Jeux Olympiques de Paris, en 2024, mais ayant reçu la proposition de devenir le nouveau coach des sprinters anglais de la piste, il a choisi de donner ce nouveau virage à sa vie sportive.

Champion du monde de poursuite individuelle à deux reprises (Appeldoorn 2011 et Londres 2016) et de keirin en 2013, à Minsk, le Britannique a aussi remporté quatre médailles d’or aux Jeux Olympiques, la première aux J.O de Londres 2012, en poursuite individuelle, avant de doubler les titres de poursuite et de keirin, à Rio, puis de gagner à nouveau le keirin, il y a deux ans, à Tokyo. Des titres auxquels il faut ajouter ceux en équipe à Pékin, Londres et Rio, ou encore sa médaille d’argent à Pékin, en poursuite individuelle, derrière son équipier Chris Hoy (qui s’est reconverti dans le sport automobile avec notamment une participation aux 24H du Mans) (photos Belga).

Jason Kenny préparera donc les pistards anglais pour les prochaines échéances, et notamment les J.O de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.