Vélo by Léo — Lionel Solheid

Pogacar n’attend pas les classiques ou le Tour

Le Slovène Tadej Pogacar (UAE Emirates) avait hâte d’en découdre et cela s’est vu. Dans cette étape-reine du pays de son employeur, il s’est tout simplement imposé au sommet de l’ascension finale de Jebel Jais. Sans pour autant le faire en sifflotant, car il a dû batailler ferme, au sprint, avec deux de ses adversaires, le Britannique Adam Yates (Ineos) et le Russe Alexander Vlasov (Bora). Tous trois arrivés dans cet ordre. A trois secondes, c’est le Portugais Ruben Guerreiro (EF) qui s’est montré le plus rapide d’un groupe de battus, devant l’Australien Damien Howson (Bike Exchange), le Français Romain Bardet (DSM), un autre australien Jai Hindley (Bora) et un excellent Geoffrey Bouchard (AG2R). Jan Hirt (Intermarché-Wanty Gobert) et Pello Bilbao (Bahrein Victorious) complètent le TOP10. Almeida et Louis Meintjes (Intermarché-Wanty-Gobert) finissent à 14 secondes. Par contre, Tom Dumoulin (Jumbo) était aux abonnés absents, finissant à plus de 5 minutes.

Pogacar s’empare du maillot rouge de leader, lui qui est le tenant du titre. Mais pour deux petites secondes seulement, car l’Italien Filippo Ganna (Ineos) a fait mieux que juste se défendre dans cette ultime montée, en terminant dans le groupe Bardet. Et il conserve ainsi sa 2e place. Vlasov et Yates suivent, devant l’Américain Neilson Powless (EF), que l’on retrouve à 23 secondes, juste devant le Portugais Joao Almeida (UAE Emirates). Pello Bilbao est 7e, devant son compatriote Oscar Rodriguez (Movistar). Guerreiro et Bouchard terminent le TOP 10.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.