Vélo by Léo — Lionel Solheid

Rwanda: Madrazo leader, les Français animent, les autochtones étonnent…

Cinq étapes ont déjà été disputées au Tour du Rwanda. Et lors des trois dernières, la route s’est nettement élevée au Pays des Mille Collines, avec des cols classés en 1e catégorie, voire hors catégorie. La 3e étape, qui se terminait à Rubavu, offrait une longue descente, après la dernière difficulté. Et en bas de celle-ci, c’est le Colombien Jhonatan Restrepo (Drone Hopper) qui s’est imposé devant le Français Axel Laurance (B & B Hotels) et l’Espagnol Angel Madrazo (BH Burgos). La 6e victoire d’étape de Restrepo sur ce Tour du Rwanda, durant les trois dernières années (cet ex-champion panaméricain termina 2e derrière De Marchi lors d’une étape de la Vuelta 2018). Le Belge Michiel Stockman (Sauerland) finissait 8e, et le jeune breton Laurance, 20 ans seulement s’emparait du maillot de leader.

Le lendemain, nouvelle étape de montagne avec une ascension hors-catégorie, en fin d’étape, en direction de Gicumbi. Et c’est le Sud-Africain Kent Main (Pro Touch) qui s’imposait. Ce vice-champion d’Afrique du chrono (et également vice-champion de la discipline dans son pays cette année) y a devancé l’Ukrainien Anatoliy Budyak (Terengganu) -qui aura certainement besoin de tout le soutien de ses collègues du peloton aujourd’hui- et un autre Breton, Alan Boileau (B & B Hotels). Notre compatriote Lennert Teugels (Tarteletto) terminait 7e de l’étape.

Et puis, aujourd’hui, ce sont les Français qui ont dynamité cette belle étape de montagne, en direction de Musanze, avec l’attaque du duo de grimpeurs Alexandre Geniez (Total Energies) et Pierre Rolland (B & B Hotels), le premier s’étant imposé de 3 secondes sur le second. Non loin derrière eux, le Rwandais Eric Manizabayo (Benection Ignite) s’emparait de la 3e étape, comme il l’avait déjà fait l’année dernière. En devançant, dans ce premier peloton le futur leader espagnol Angel Madrazo (BH Burgos), notre compatriote Gianni Marchand (Tarteletto) ou encore un autre rwandais, Eric Muhoza (Rwanda), alors que leur compatriote Moïse Mugisha (Pro Touch) passait la ligne neuf secondes plus tard.

Au classement général actuel, c’est donc le coureur cantabrique Angel Madrazo qui s’est emparé de la tête, alors qu’il reste trois étapes. En temps, il est à égalité avec l’Erythréen Natnael Tesfatsion (Drone Hopper). Ils possèdent 6 secondes d’avance sur Anatoliy Budyak (qui est originaire de Podolie, au centre de l’Ukraine, également bombardée par les troupes russes aujourd’hui). Un autre érythréen Henok Mulubhran (Bike Aid) est 4e, et son équipier irlandais Jesse Ewart, 5e. Le Rwandais Eric Muhoza est 8e, juste devant le presque côtier Gianni Marchand. Teugels est 12e.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.