Vélo by Léo — Lionel Solheid

A Oman, Masnada met tout le monde d’accord

La 4e étape du Tour d’Oman présentait un profil cassant, idéal pour une grande bagarre, et celle-ci a bien eu lieu, mais il ne reste au final que des miettes aux adversaires de l’Italien bien « prénommé » Fausto Masnada (Quickstep) (photo copyright ASO Alex Broadway). Le Bergamasque a dégoûté tout le monde, le jeune Charmig en premier. Masnada a irrémédiablement lâché ses adversaires dans la dernière difficulté de la journée, pour terminer avec 1’07 » d’avance sur un premier groupe, dont le sprint a été réglé par son équipier suisse Mauro Schmidt, qui a longtemps été seul devant, avant la dernière montée. Un doublé donc pour l’équipe de Patrick Lefevere. Le jeune français Kevin Vauquelin (Arkea) obtient la 3e place dans un groupe où l’on retrouvait aussi l’ancien leader, Anthon Charmig (Uno-X), le Portugais Rui Costa (UAE Emirates), ou encore notre jeune compatriote Henri Vandenabeele (DSM), 8e. Un autre belge, Sander Armée (Cofidis), finit 9e, seul, alors que le jeune Stan Van Tricht (Quickstep) remporte le sprint du premier petit peloton.

Il s’agissait de la première victoire de Masnada sous les couleurs de Quickstep, lui qui avait déjà remporté une étape du Tour d’Italie, à San Giovanni di Rotondo, sous les couleurs d’Androni Gioccatoli, de même que deux étapes du Tour des Alpes. L’an dernier, sous la bannière belge, il avait tout de même terminé 2e du Tour de Lombardie et 3e du classement final du Tour de Romandie, de très grosses performances.

Avec désormais 55 » d’avance sur Charmig et 58 » sur le Tchèque Jan Hirt (Intermarché-Wanty-Gobert), Fausto peut gérer. Il est en bonne voie pour remporter ce Tour d’Oman. Le Belge Henri Vandenabeele occupe le 8e rang de ce classement, juste derrière son équipier américain Kevin Vermaerke. Sander Armée (photo Getty Images) est 16e.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.