Vélo by Léo — Lionel Solheid

Ballerini réserve pour le Nieuwsbald

Il y a peu de chance pour que le tenant du titre soit aligné pour reconduire sa victoire, lors de la prochaine édition, le 26 février. Davide Ballerini a été placé comme réserve dans l’équipe provisoire de Quickstep-Alpha Vinyl, qui misera d’abord et avant tout sur le Belge Yves Lampaert, qui termina 2e en 2020; sur le Danois Kasper Asgreen, tenant du titre au Ronde et qui s’est déjà adjugé la course du lendemain, à Kuurne, et enfin le vétéran tchèque Zdenek Stybar, vainqueur de la course il y a trois ans.

Lotto-Soudal aura certainement de quoi rivaliser, avec comme capitaine de route, le Liégeois Philippe Gilbert, tout de même double lauréat de l’épreuve, mais à l’époque où elle s’appelait encore le Volk; avec l’expérimenté Tim Wellens, 3e lors du sacre de Stybar; et avec le rouleur Victor Campenaerts et le jeune talent Florian Vermeersch, 2e à Roubaix l’an dernier.

La troisième équipe belge World Tour, Intermarché-Wanty-Gobert, y alignera le Norvégien Alexander Kristoff, qui privilégiait jusqu’alors la course de Kuurne et le Tour des Flandres, mais également Aimé De Gendt, le Français Adrien Petit et l’autre liégeois, Loïc Vliegen.

Dans les rangs belges, c’est probablement au sein des équipes étrangères que le danger sera le plus prégnant, à commencer par le Jumbo Wout Van Aert, qui s’attaque enfin à la course d’ouverture de la saison belge, avec une forme tonitruante. Le champion de Belgique sera secondé par Tiejs Benoot, 3e de la course en 2016, mais aussi par deux équipiers très précieux, Tosh Van der Sande et Nathan Van Hooydonck.

Trek alignera bien entendu Jasper Stuyven, vainqueur en 2020, et Edward Theuns, tout de même 6e en 2018. Pour AG2R, le double vainqueur Greg Van Avermaet tentera de se mettre en évidence, comme il le fait derrière Stybar en 2019, ou épaulera son pote Oliver Naesen: l’ex-champion de Belgique a terminé deux fois à la 7e place.

Et puis, il y a le cas Sep Vanmarcke… En 2012, le Courtraisien épatait la galerie en chipant la victoire gantoise à un certain Tom Boonen. Depuis lors, la malchance n’arrête pas de l’accompagner. Il y termina deux fois à la 3e place. Vanmarcke, qui pourra compter sur le talent de Tom Van Asbroeck, dans son équipe israélienne.

Pour contester la victoire aux Belges, cette année, il faudra compter sur le retour de Peter Sagan, sous ses nouvelles couleurs de Total Energies. L’ancien champion du monde slovaque finit 2e du Nieuwsblad, à deux reprises, à chaque fois privé de victoire par Greg Van Avermaet. Et puis attention au Danois Michael Valgren, pour Education First. Il s’y était imposé en 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.