Vélo by Léo — Lionel Solheid

Kuurne: Jakobsen mieux placé qu’Ewan. Laporte méritait mieux

Le sprinter néerlandais Fabio Jakobsen (Quickstep) s’est imposé dans la 74e édition de Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Une semi-classique dans laquelle ont souvent brillé les finisseurs. D’ailleurs, le jeune néerlandais avait déjà remporté l’autre course belge pour sprinters, le Grand Prix de l’Escaut. Jakobsen et ses comparses sprinters qui ont profité du grand nombre d’équipes alignant justement des routiers capables de s’imposer dans un sprint massif, car, comme les quelques années précédentes, le parcours des monts a bien failli leur jouer un mauvais tour, notamment grâce à la ténacité de plusieurs attaquants, à commencer par des favoris comme Kasper Asgreen (Quickstep), Tom Pidcock (Ineos) ou encore Tiejs Benoot (Jumbo), Matteo Trentin (UAE Emirates), Stefan Küng (Groupama FDJ) et Ivan Garcia Cortina (Movistar), qui constituèrent après la côte de Trieu un groupe de 17 coureurs, dans lequel figuraient des échappés de la première heure, comme le Belge Arjen Livyns (Bingoal Sauces Pauwels) ou le Néerlandais Taco Van der Hoorn (Intermarché-Wanty-Gobert), et duquel avaient sauté précédemment le Belge Jules Hesters (Topsport Vlaanderen) ou encore le Néerlandais Bas Tietema (Bingoal).

De cette offensive, il en restera un trio encore bien plus tenace, à l’image du très entreprenant provençal Christophe Laporte, qui effectuait sa première course sous ses nouvelles couleurs de Jumbo. Laporte, flanqué de Van der Hoorn et de l’Equatorien Jhonatan Narvaez (Ineos), déjà à l’attaque la veille dans le Nieuwsblad. Grâce à l’excellent travail des équipiers de Laporte, qui tentèrent de désorganiser le peloton dans le final, les trois fuyards ne furent rattrapés qu’à 600 mètres de la ligne d’arrivée.

Un scénario qui força les sprinters à se débrouiller sans leur train habituel, ou poissons-pilotes. Et à ce petit jeu, le Néerlandais Jakobsen s’est montré le plus rusé, forçant Caleb Ewan (Lotto-Soudal), et son petit gabarit, à prendre beaucoup de vent. L’Australien échoue à une roue du sprinter de Quickstep, alors que, presqu’à l’instar des AG2R hier, les Arkea plaçait deux coureurs aux 3 et 4e places, le Français Hugo Hofstetter devançant le Britannique Daniel McClay. L’ex-champion d’Europe italien Giacomo Nizzolo (Israel Premier Tech) termine 5e, juste devant les Belges Dries Van Gestel (Total Energies) et Amaury Capiot (de nouveau un Arkea, ce qui permet à l’équipe de prendre un maximum de points UCI en vue d’une montée dans le World Tour). Christophe Laporte est 8e et Taco Van der Hoorn 10e, juste derrière Trentin. Kristoff, Merlier et Bauhaus, autres favoris du sprint, sont en dehors du TOP10. Laurenz Rex (Bingoal) termine à la 19e place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.