Vélo by Léo — Lionel Solheid

Le « Roi des Flandres » en démonstration: Van Aert gagne le Nieuwsblad en solitaire

A l’issue d’une magnifique course de mouvements, dans laquelle l’équipe Jumbo-Visma a été offensive à souhaits, autant d’ailleurs que l’équipe Lotto-Soudal, le champion de Belgique Wout Van Aert s’impose, en passant seul la ligne d’arrivée à Gand. Après les accélérations de ses équipiers Van Hooydonck et Teunissen, derrière l’échappée du jour, dans laquelle on retrouvait le jeune Belge Ruben Aspers (Topsort Vlaanderen), mais surtout derrière la très belle contre-attaque du trio composé de Loïc Vliegen (Intermarché-Wanty-Gobert), Florian Vermeersch (Lotto-Soudal) et Stefan Küng (Groupama FDJ), un groupe d’hommes forts va se constituer, dans le Berendries, avec ces trois coureurs, les Belges Tiesj Benoot et Wout Van Aert (Jumbo) et les Ineos Jonathan Narvaez et Tom Pidcock.

Un groupe duquel va s’extirper un temps Tiesj Benoot, avant l’ascension du Mur de Grammont, alors que le groupe de tête était repris dans Grammont par le peloton des plus costauds. Après avoir repris le coureur gantois -qui courait donc devant son public-, Van Aert va surprendre tout le monde en attaquant, sur le plat, avant mêmes les tous premiers pavés du Bosberg, dernière difficulté du jour. Ils ne le reverront plus, malgré l’impressionnante ascension de certains coureurs, à commencer par le surprenant sprinter italien Andrea Pasqualon (Intermarché-Wanty-Gobert).

Van Aert va réaliser un superbe numéro de rouleur, avec les qualités qu’on lui connaît bien évidemment. Et il ne fera qu’accroitre son avance sur ses adversaires, pour remporter son tout premier Circuit Het Nieuwsblad, lors de son tout premier jour de course sur route cette saison. Voilà qui vient garnir encore un peu plus son palmarès de classiques, lui qui avait déjà remporté Milan-San Remo; les Strade Bianche; Gand-Wevelgem et l’Amstel Gold Race. 53 ans après le Belge Roger De Vlaeminck, autre spécialiste du cyclocross (rappelons que Wout a remporté neuf courses durant cet hiver dans cette discipline), le dernier à avoir gagné le Nieuwsblad (alors Volk) pour son premier jour de course. Et 33 ans après Etienne De Wilde, le dernier champion de Belgique à avoir remporté cette épreuve.

Derrière Van Aert, c’est le champion d’Europe italien, Sonny Colbrelli (Bahrain Victorious), dernier lauréat de Paris-Roubaix, qui remporte le sprint du petit peloton, devant trois autres belges: les deux AG2R Greg Van Avermaet (ex-double vainqueur de la course) et Oliver Naesen.

La cinquième place revenant à l’autre grand bonhomme de ce Nieuwsblad, Victor Campenaerts (Lotto-Soudal): contraint de s’arrêter à de multiples reprises pour des pépins mécaniques, il est à chaque fois revenu seul à la pédale, alors qu’il aurait peut-être pu accompagner Van Aert, sans cette débauche d’efforts. Chapeau d’ailleurs à son équipe qui, malgré l’absence de dernière minute de Tim Wellens, s’est portée à maintes reprises à l’attaque, notamment avec Vermeersch et Campenaerts, mais aussi avec Brent Van Moer, Philippe Gilbert et Harry Sweeny.

L’équipe Quickstep, et notamment Kasper Asgreen et Yves Lampaert, ont été inexistants. Seul Florian Sénéchal, finalement 9e, faisait partie du premier peloton. Il est devancé par un très bon Pasqualon, et devance un autre belge, Jasper Stuyven, dont l’équipe Trek n’a pas su tirer son épingle du jeu.

Wout Van Aert offre à la Belgique son 13e succès depuis le début de la saison, un record depuis 2008. Et avec cette forme, on se réjouit de le voir sur les autres grandes classiques de type flandrien, dont le Tour des Flandres et Paris-Roubaix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.