Vélo by Léo — Lionel Solheid

Les équipes russes et bélarusses suspendues par l’UCI

De manière immédiate et jusqu’à nouvel ordre, les équipes cyclistes de Russie et de Bélarus, reconnues par l’Union Cycliste Internationale, ne pourront plus prendre part aux épreuves UCI, en raison de l’agression militaire sur l’Ukraine. Six équipes sont concernées par cette décision, dont la plus connue est Gazprom-RusVelo, dirigée par l’ancien vice-champion du monde Dmitri Konyshev. L’équipe a remporté deux courses depuis le début de la saison, une étape du Tour d’Antalya, en Turquie, avec leur talentueux sprinter italien Matteo Malucelli, et une étape du Tour des Emirats, avec le Tchèque Matias Vacek. Une formation qui compte notamment en ses rangs le Russe Ilnur Zakarin, dont ce devait être la toute dernière saison chez les pros: cet ancien vainqueur du Tour de Romandie, avait terminé sur le podium de la Vuelta, et 9e du Tour de France.

L’UCI qui précise que les coureurs russes et bélarusses, qui font partie d’autres formations reconnues par l’UCI, sont toujours admis sur les épreuves, mais sous bannière neutre. Toute représentation de leur pays, que ce soit à travers le drapeau ou l’hymne, sera d’ailleurs prohibée jusqu’à nouvel ordre. Une décision valable pour les autres disciplines du vélo.

Par ailleurs, les courses du calendrier UCI organisées dans ces deux pays, toutes disciplines confondues, comme le GP de Moscou sur piste, sont retirées du calendrier.

A noter qu’au niveau des triathlètes, « World Triathlon », la fédération internationale, n’autorise plus les athlètes russes et bélarusses à prendre part aux compétitions internationales ou événements officiels. Sur recommandation du Comité International Olympique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.