Vélo by Léo — Lionel Solheid

Ni Van Aert, ni Van der Poel aux Mondiaux de cyclocross

Un jour après l’annonce faite par le Néerlandais Mathieu Van der Poel , c’est notre compatriote Wout Van Aert qui renonce aux championnats du monde, à Fayetteville (Etats-Unis, Arkansas), le dernier week-end du mois. Déclaration faite après son huitième succès de la saison de cross, hier dans son fief d’Herentals. On savait que, pour Mathieu, son genou en délicatesse aurait encore posé problème, mais en ce qui concerne Wout, c’est surtout la perspective de la campagne des classiques printanières sur route qui a joué un rôle prépondérant dans la décision prise avec son équipe, Jumbo-Visma.

Voilà qui laisse le champs libre à leurs adversaires. Les suiveurs pensent aussitôt au jeune britannique Thomas Pidcock (vainqueur de la dernière manche de coupe du monde en date, à Hulst), mais les chances des autres Belges montent aussi en flèche et à ce petit jeu, Eli Iserbyt ne serait-il pas notre meilleure chance de succès ? L’ex-champion d’Europe et ancien champion du monde espoir de la discipline était très en vue au début de la saison, avec notamment deux succès en coupe du monde, aux Etats-Unis, même si c’est Quinten Hermans qui avait gagné à Fayetteville. Michaël Vanthourenhout, vainqueur à Namur, et 2e derrière Van Aert à Val di Sole, et Toon Aerts, 3e à Dendermonde, derrière le duo des fantastiques s’emploient aussi à jouer les premiers rôles depuis lors. Et Laurens Sweeck complète ce dangereux quintet.

En l’absence de Van der Poel, le Néerlandais Lars van der Haar, double champion du monde espoirs et surtout champion d’Europe en titre, a une chance immense de pouvoir jouer sa carte.

Dans les rangs belges, nous aurons un avant-goût de qui pourrait être le leader de la sélection, ce dimanche, lors des championnats nationaux, à Middelkerke.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.