Vélo by Léo — Lionel Solheid

Podcast: une 108e Doyenne sans Pogacar mais avec Van Aert. Les Français en embuscade et un « Phil » qui fait ses adieux

Cette édition 2022 de la Doyenne des classiques s’élancera bien de Liège, mais sur la place St Lambert, comme de coutume, puisque celle-ci est inaccessible en raison des travaux du tram. Toutes les opérations, de départ et d’arrivée, ont donc lieu sur le quai des Ardennes, à proximité du complexe Belle-Ile.

Ce dimanche, 257 km attendent les coureurs et une dizaine de côtes ardennaises, dont la première sera franchie à la Roche, avant le fameux Mur de St Roch. à Houffalize. Les huit autres sont situées dans les 90 derniers kilomètres: celle de Mont-le-Soie, sur les hauteurs de Vielsalm; la trilogie stavelotaine Wanne-Stockeu-Haute Levée, suivie du Col de Rosier, de la montée de Desniée, avant le passage dans la Redoute, très attendu par les fans de Philippe Gilbert (Lotto-Soudal), et bien entendu la Roche aux Faucons (on peut aussi citer entre les deux dernières la côte du Hornay, à Sprimont, qui n’est pas répertoriée). Toutes les caractéristiques de ces difficultés sur le site officiel.

Cinq anciens vainqueurs seront au départ de la course, en l’absence du tenant du titre, Tadej Pogacar (UAE Emirates) notre compatriote Philippe Gilbert, dont c’est la dernière participation; idem pour l’Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), vainqueur à deux reprises; le Néerlandais Wout Poels (Bahrain-Victorious), le Canadien Michael Woods (Israel PremierTech) et le Luxembourgeois Bob Jungels (AG2R-Citroën).

Et c’est parti pour le tour d’horizon des forces en présence:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.