Vélo by Léo — Lionel Solheid

Poels renoue doublement avec la victoire, révélation des Rodriguez !!!

Il n’avait plus gagné de course depuis l’étape de Pipaix sur le Critérium du Dauphiné Libéré 2019, le Néerlandais Wout Poels (Bahrein Victorious, photo copyright Getty Sports) regoûte à la victoire ce week-end, grâce à un très convaincant succès hier à Baza, sur le Tour d’Andalousie, avant de défendre magnifiquement son maillot cet après-midi sur les pentes de l’ascension finale de la bourgade de Chiclana de Segura. Le coureur limbourgeois fait coup double puisqu’il remporte le classement général final. Six ans après sa victoire finale dans le Tour de Valence, année de son succès à Liège-Bastogne-Liège.

Dans l’étape de samedi, Poels a terminé en duo avec le Kazakh Alexey Lutsenko (Astana), empêchant sur la ligne à ce dernier de remporter un second succès cette année, après sa victoire à Jaen. Notre compatriote Mauri Vansevenant (Quickstep) réglait le sprint d’un groupe de neuf favoris, à 18 secondes des deux hommes forts, dans lequel on retrouvait aussi Simon Yates (Bike Exchange), Damiano Caruso (Bahrein Victorious), Jack Haig (Bahrein Victorious), Ivan Sosa (Movistar), Ben O’Connor (AG2R) ou Miguel Angel Lopez (Astana), alors que le leader Alessandro Covi (UAE Emirates) craquait…se retrouvant à sept minutes avec notamment nos deux compatriotes Steff Cras (Lotto Soudal) et Stan Dewulf (AG2R).

Cet après-midi, Covi tentait de prendre sa revanche dans l’offensive d’un important groupe qui se jouait la victoire dans la montée finale de Chiclana de Segura, mais c’est finalement l’Allemand Lennard Kämna (Bora) qui s’est montré le plus fort. L’ancien superbe vainqueur de l’étape de Villard-de-Lans, au Tour de France 2020, n’avait plus gagné depuis l’an dernier en Catalogne. A 25 ans, Lennard remporte la 4e victoire pro de sa carrière, après s’être aussi imposé dans l’étape de Megève au Dauphiné, en 2020. Kemna, sur la ligne, devance deux Italiens, le jeune Lorenzo Fortunato (EOLO-Kometa) et Alessandro Covi (UAE Emirates). Vainqueur de la 3e étape, le jeune américain Magnus Sheffield (Ineos) prenait la 4e place alors que notre compatriote Floris De Tier (Alpecin-Fenix) terminait 9e.

Derrière, la bagarre faisait rage pour tenter de faire sauter le maillot jaune Wout Poels: plusieurs coureurs, comme Miguel Angel « Superman » Lopez, le Belge Vansevenant ou Simon Yates ont attaqué. On a cru voir Wout faiblir un moment mais à l’instant fatidique, il a mis en route de manière intransigeante, finissant presque dans la roue de Yates.

Wout Poels s’impose au classement général final et ce sont les deux Rodriguez qui surprennent grâce à ces deux belles étapes à l’avant: Cristian Rodriguez (Total Energies), ancien vainqueur du Tour du Rwanda, finit 2e de ce général, devant le Colombien Miguel Angel Lopez. Le jeune Carlos Rodriguez (Ineos), 21 ans, se classe à la 4e place finale, devant Simon Yates. Les deux Australiens Jack Haig et Ben O’Connor, 6 et 7e, devancent notre compatriote Mauri Vansevenant, lui-même devant Lutsenko et Sosa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.