Vélo by Léo — Lionel Solheid

Rwanda: le Tour des symboles… Tesfatsion²

Après la victoire d’étape de l’Ukrainien Anatoliy Budyak (Terrenganu) et son émotion toute légitime d’après course, une autre image forte a offert à l’épreuve, en apothéose, un symbole d’une fraternité qui a souvent fait défaut dans ce pays meurtri. Dans la capitale rwandaise, les deux coureurs français échappés avec le local Moïse Mugisha (Pro Touch), Sandy Dujardin et Alexandre Geniez (Total Energies) n’ont pas disputé la victoire à leur compagnon d’échappée victorieuse, mais l’ont plutôt applaudi, saluant les efforts que ces coureurs et leur fédération réalisent depuis des années pour exister sur la carte mondiale du cyclisme.

C’est la première fois que Moïse s’impose dans une étape du tour de son pays. Quatre ans après la dernière victoire d’un Rwandais, un certain…Samuel Mugisha, son homonyme, avec qui il a été formé au club français de la Roche-sur-Yon Vendée. 2e du classement final du Tour du Rwanda il y a deux ans, Moïse fut médaillé de bronze aux championnats d’Afrique contre-la-montre, et a déjà gagné une étape du Tour du Faso notamment.

A noter, dans cette étape, la 4e place de notre compatriote Lennert Teugels (Tarletto)

Au classement général final, c’est l’Erythréen Natnael Tesfatsion (Drone Hopper) qui l’emporte, deux ans après sa première victoire. En 2020, il avait justement battu Moise Mugisha et le Sud-Africain Kent Main (Pro Touch). Cette année, il devance l’Ukrainien Budyak et l’Irlandais Jesse Ewart (Bike Aid). L’Espagnol Angel Madrazo (BH Burgos) est 4e. Notre compatriote Gianni Marchand (Tarletto), 6e et son équipier Lennert Teugels, 12e. 20e place finale pour Michiel Stockman (Sauerland). Le 1e Rwandais classé, c’est Eric Manizabayo (Benediction Ignite), 9e, juste devant le frère d’Ethan Hayter (Ineos), Leo Hayter, actuellement en formation au sein de l’équipe américaine dirigée par Axel Merckx. Il avait remporté l’an dernière Liège-Bastogne-Liège espoirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.