Vélo by Léo — Lionel Solheid

Triplé « Emirates » dans un Laigueglia musclé

La victoire aurait pu, aurait du revenir à Alessandro Covi (UAE Emirates) -déjà vainqueur cette année du Tour de Murcie et à la Ruta del Sol, mais malheureux au Nieuwsblad-, échappé avec son jeune équipier espagnol Juan Ayuso, et avec l’Italien Lorenzo Rota (Intermarché-Wanty-Gobert), mais leurs tergiversations dans les deux derniers kilomètres, ont permis le retour du duo Polanç-Rodriguez. Et le Slovène Jan Polanç (UAE Emirates) ne s’est pas fait prier en rejoignant les trois fuyards, après la flamme rouge: il plaçait intelligemment un contre immédiat. Ni son compagnon de contre-attaque Carlos Rodriguez (Ineos), ni Rota, déjà éreinté pour avoir contrôlé les deux autres UAE dans le final, ne pouvaient prendre sa roue. Jan Polanç s’impose, et dans le groupe derrière, Covi et Ayuso complètent ce podium 100% Emirates.

Ce Trophée Laigueglia, sur les routes ligures, bien connues de la Primavera (où le Capo Mele tient un rôle prédominant), fut spectaculaire à souhait, avec diverses attaques, dont la décisive fut justement portée par le Bergamasque Lorenzo Rota, alors échappé avec cinq autres coureurs: il fut le grand animateur de l’épreuve, décrochent méritoirement le prix du grimpeur, même s’il aurait largement préféré un succès.

Derrière les cinq hommes, parvenus à rejoindre Laigueglia pour se disputer les victoires, le Français Victor Lafay (Cofidis) (photo) termine seul, avec une poignée de secondes devant un groupe de contre-attaque, réglé par un autre coureur UAE, l’Italien Diego Ulissi, devant son compatriote Giulio Ciccone (Trek), et deux Français, Quentin Pacher (Groupama FDJ), plutôt en forme depuis quelques jours, et Clément Champoussin (AG2R), 4e l’an dernier, lors de la victoire de Bauke Mollema (Trek) devant Egan Bernal (Ineos).

Ce début de semaine est assez fabuleux pour l’équipe, puisque ce triplé suit la victoire, hier, de Matteo Trentin, au GP Samyn. C’est déjà le 11e succès pour la troupe à Allan Peiper depuis le début de la saison.

Une 59e édition du Trophée qui fut aussi marquante, avant même le départ, par la prise de position de l’ensemble de l’équipe italienne Drone-Hopper-Androni Giocattoli, de Gianni Savio. Tous les coureurs ont arboré sur le podium, en maillot aux couleurs de l’Ukraine, appelant la Russie à cesser la guerre, « No war (photo copyright Tommeso Pelagalli).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.