Vélo by Léo — Lionel Solheid

Uno-X gagne au sommet de Qurayyat, les « Intermarché » très en verve

Le jeune danois Anthon Charmig (Uno-X) s’est imposé dans ce qui était probablement l’étape-reine de ce Tour d’Oman, avec cette ultime montée finale. Un vrai sprint de côte, dans lequel Charmig s’est senti le plus à l’aise, offrant un second succès à son équipe norvégienne, depuis le début de la saison, après la victoire de Tobias Johannessen au sommet du Mont Bouquet, Etoile de Béssèges. Charmig devance l’expérimenté coureur tchèque d’Intermarché-Wanty-Gobert, Jan Hirt. Le Français Elie Gesbert (Arkea) termine 3e. Suivi de Fausto Masnada (Quickstep) et Rui Costa (UAE Emirates), qui devancent un second Intermarché, l’Estonien Rein Taaramae, et le jeune grimpeur belge de DSM, Henri Vandenabeele. C’est Costa qui a mis le feu aux poudres et notre compatriote qui a contré avant l’ultime explication.

Charmig est évidemment peu connu du grand public. L’an dernier, il avait remporté le classement de la montagne au Tour de Norvège. Il fut aussi 2e de l’Alpes-Isère Tour, ce qui confirme ses prédispositions pour la montagne (6e du Tour de Turquie et 7e du Tour du Danemark), un an après sa médaille de bronze aux championnats d’Europe des espoirs.

Le jeune danois s’empare logiquement du maillot de leader, devant Hirt et Gesbert. A noter que le jeune français d’Intermarché-Wanty-Gobert, Hugo Page, intègre le TOP 10, à la 8e place.

Cette étape a aussi été marquée par une échappée, dans laquelle on retrouvait un autre larron de l’équipe wallonne, le Plombimontois Kevin Van Melsen, mais aussi un des coureurs de l’équipe Bingoal Sauces Pauwels WB, le jeune Louis Blouwe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.